Cognition – Réactiver l’intelligence collective entamée par la peur…

Cognition – Réactiver l’intelligence collective entamée par la peur…

intelligence collective

La crise sanitaire lève bien des peurs. La longue période d’incertitude que nous traversons aura un impact durable sur notre manière d’appréhender et d’agir ensemble grâce à l’intelligence collective.

La peur est bonne conseillère dit-on. 

Oui, quand elle nous apprend à nous fixer des limites dans l’expérimentation, à envisager des options. Un homme sans peur est en danger.

Mais la peur provoque repli ou fuite et bloque nos capacités d’apprentissage.

En effet, apprendre, c’est se placer à la frontière du connu, c’est prendre un risque pour étendre nos savoirs et notre potentiel dans des champs étendus. La peur bloque la motivation indispensable pour entreprendre et apprendre. Nous nous protégeons ou déléguons à d’autres les décisions qui nous concernent avec les risques d’emprise qui en découlent.

Depuis 2 ans, le management de la crise reposant sur quelques-uns et fondé sur des normes, a appauvri notre capacité à penser ensemble et agir individuellement en responsabilité.

Nous ne sommes pas sur le fond des choses, nous posons des clivages qui stigmatisent des oppositions et meublent nos esprits. En colère ou apeurés, nous ne sommes pas disponibles pour explorer ensemble l’inconnu dans sa complexité.

Notre intelligence collective constitue notre actif le plus bénéfique.

Notre manière de progresser par la science et débat se sont construits progressivement. Notre organisation sait réguler et exploiter des interactions multiples qui ont construit un modèle social innovant.

La productivité à la française, une des meilleures du monde est construite sur l’initiative individuelle et la coopération collective sur un fonds de connaissance partagée dans un cadre apaisé. Nous ne sommes pas conscients de cette partie immergée de l’iceberg sur lequel nous vivons. L’épidémie de peur qui s’est répandu menace ce fondement tacite.

Il nous faut remonter la pente afin de conserver ce que nous sommes et ce qui nous rend efficace et solidaire ensemble.

Le calendrier politique n’est guère favorable…Les débats autour de la dinde n’ont eu pas eu lieu…. Nous avons évité les confrontations d’opinions car nous n’avons craint de ne pas les refermer positivement….

L’entreprise a un rôle à jouer. Elle a besoin de l’intelligence collective de communautés riches de leur diversité. Dans un contexte général peu propice, elle aura à développer un modèle de confiance, arme absolue contre la régression de l’intelligence collective entamée par la peur 

La confiance se construit dans le co :

  • Partager le sens de l’action et l’envie d’enrichir le bien commun. Nous devons relier les crises qui nous menacent et nous positionner : crise écologique, crise sanitaire, relations internationales belliqueuses, archipelisation. En travaillant sur sa raison d’être, chaque entreprise relie sa pérennité à celle de la société dans laquelle elle s’insère. Nous devons cultiver un nouveau leadership de conquête.
  • Croiser les connaissances et les expériences. Trop d’informations dispersées, trop de réseaux sociaux sans éthique mettent en pièce la légitimité et la crédibilité des bases scientifiques qui nous réunissaient. Chaque entreprise doit formaliser son patrimoine de données et d’expériences (legacy) pour fortifier les bases de ses développements futurs. Le soin qu’elle apporte à partager et enrichir ce patrimoine devient la condition de son expansion. Vive la société du co !
  • Multiplier les temps de collaboration en exploitant les possibilités élargies du digital. La fréquence et l’intensité des interaction au sein de l’entreprise, et aves ses parties prenantes, déterminent son futur durable et désirable. L’entreprise doit se penser se structurer comme un réseau d’échanges formels et informels. 

La Covid a bousculé nos convictions et notre expérience. Les peurs qu’elle engendre sont une menace sournoise. Retrouvons l’envie de débattre et agir ensemble, d’asseoir un modèle durable fondé sur l’engagement et la responsabilité.

#leadershipdeconquête #talents #audace #raisond’être

Christian Darvogne

Associé Co-devenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.