Pour des transformations authentiques et efficaces : une Learning Expedition au Canada

Déployer l'esprit entrepreneurial dans les organisations

Pour des transformations authentiques et efficaces : une Learning Expedition au Canada

Un accélérateur de transformations from inside to insights 

Les véritables learning expeditions consistent en une multiplicité d’interpellations transformantes qui font comme un accélérateur de transformations organisationnelles ET personnelles. L’immersion de plusieurs jours dans un autre contexte culturel, avec des approches parfois surprenantes et efficaces facilite l’ouverture tête-cœur-corps. Pourquoi ?

  1. Les entreprises deviennent davantage que des objets de lectures, de conférences ou de « business cases », on peut les toucher du doigt. From inside
  2. Les pratiques sont senties ou expérimentées autant que comprises, ce qui leur confère une authenticité, celle des résultats et des preuves ; le « fake » est décelable par les professionnels et il n’a pas sa place.
  3. Des dirigeants variés, porteurs incarnés des changements, eux-mêmes questionnant et authentiques conduisent les participants bien au-delà d’échanges convenus, vers les transpositions possibles.
  4. Un débat avec les accueillants et ensuite entre participants pour s’approprier les principe à l’aune de la culture.
  5. Trois jours sont un minimum, avec pour chaque journée deux voire trois découvertes d’organisations par jour. Pour certains, c’est d’ailleurs le troisième jour que beaucoup de choses passent ; les rencontres multiples, les collusions sous des angles variés avec des dirigeants qui donnent un relief personnel, celui du vécu et des « résonnances », dont on tire les premiers constats en groupe dès le soir, en interaction. To insights

L’ensemble combine modes analytique et intuitif (l’ »integrative thinking ») et renforce les questionnements personnels. Et cela, seuls des petits groupes actifs peuvent l’expérimenter. Et pour être actif…

Entreprendre c’est transformer

Beaucoup de dirigeants rêvent en effet de leaders qui prennent les choses en main, avec les autres. C’est-à-dire qui entre-prennent. Une learning expedition peut être comme la gâchette qui déclenche des vocations, relance des cadres supérieurs ou booste des talents, en laissant chacun choisir ses propres leviers personnels. Certaines entreprises en font un outil majeur de leur transformation et ne les réservent ni aux Top Talents ni aux Dirigeants. Et c’est pourquoi le ROI d’un voyage d’études est si significatif, car il engage autant les entreprises que les participants. Il contribue aussi à fidéliser.

Nicolas Cordier fit partie de la première « promotion » de 200 cadres qui chez Leroy Merlin, initièrent ce mode d’apprentissage en 2011. Aujourd’hui, il dirige l’intrapreneuriat social chez le leader de la construction et du bricolage, au triple bénéfice de l’enseigne, des habitants et des politiques, en recréant du lien social. 125 000 habitations ont été rénovées ainsi en 3 ans. Nicolas a reçu en 2017 le trophée du Leader Responsable. ce n’est pas seulement l’image de son employeur qui en sort grandie, ce sont aussi ses résultats !

De nombreuses autres vocations se sont révélées par les voyages d’études. Christian, dirigeant d’entreprise, me cite des dizaines de pratiques découvertes et transposées par ses équipes au profit de leurs clients après chaque voyage d’études. Alors où s’inspirer ?

Le Canada, un pays de transformations authentiques !

Il est vrai que la Silicon Valley, Shangaï, Tel Aviv, occupent toujours une place de choix, avec pour chacune de multiples intérêts. Mais par son équilibre, son ouverture, sa diversité et un modèle de leadership équilibré, le Canada vaut bien plus que le détour !

Par notre histoire commune, nous croyons bien connaître le Canada, dont la France n’est pourtant que le 30ème partenaire commercial. Le Canada, c’est à la fois le premier pays pour l’efficacité des services publics (Index InCise 2017), le deuxième pays pour entreprendre (The World Bank, Juin 2017), le deuxième pour la Qualité de Vie et globalement, juste derrière la Suisse (US News / Wharton 2017).

Leadership facilitateur et non statutaire, sens des communautés et ouverture sur plusieurs mondes (dont l’Asie avec Vancouver), travail conscient sur ses propres talents y sont ancrés génétiquement. Par l’intelligence collective, des entreprises cohérentes combinent efficacité et humain, rapprochent clients et salariés dans des transformations culturelles et technologiques aussi remarquables qu’elles restent discrètes, dans l’ombre des Etats-Unis. En dehors de ces derniers, le Canada accueille la première communauté d’entreprises certifiées B-Corp. Un principe, comme dans cette grande entreprise de 70 000 personnes, qui a supprimé les entretiens annuels, créer l’environnement qui garantira la performance collective et humaine: « Patience pour les résultats, impatience pour les progrès ! »

Quelques learning expeditions se déroulent à Montréal. C’est très bien, c’est encore mieux si vous combinez avec l’Ontario dont depuis plusieurs années la croissance dépasse celle du G20 : les deux provinces représentent à eux deux 60% de la population. Toronto, quatrième ville d’Amérique, une croissance de la taille de Paris intramuros en 20 ans, plus de 2000 start-up, la sixième place financière mondiale, la future smartcity d’Alphabet… Montréal c’est une créativité sans pareille, la capitale de l’intelligence artificielle et l’une des grandes cités de l’entertainment, des jeux videos, de la musique, et du cirque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *